Blog

perte productivite mots de passe

  • 17% passent plus de cinq minutes par jour à se connecter
  • Un quart doit se connecter à cinq applications et systèmes différents
  • Près d'un sur cinq écrit ses mots de passe pour les retenir

Nottingham, Royaume-Uni, 24 Janvier 2017 – Les mauvaises pratiques de gestion des mots de passe font potentiellement perdre deux jours par an aux travailleurs britanniques du fait de devoir utiliser plusieurs informations d'identification pour se connecter à des systèmes essentiels, selon les experts en sécurité de Hypersocket Software. Les recherches publiées dans le livre blanc Work smarter, not harder: solving password problems with Single Sign-On de Hypersocket montrent que 60% des travailleurs passent jusqu'à cinq minutes chaque jour à se connecter, tandis que 17% tapent sur leur clavier pendant plus de cinq minutes avant de pouvoir se mettre au travail.

Cela signifie qu’en moyenne les travailleurs au Royaume-Uni perdent entre 7 et 19 heures par an à attendre pour se connecter aux systèmes, soit entre un et deux jours et demi de travail par an.

Utiliser plusieurs systèmes nécessite de jongler avec plusieurs identifiants et mots de passe

Un peu moins des deux tiers des répondants ont déclaré se connecter sur deux à cinq applications et systèmes différents chaque jour avant de pouvoir commencer leur travail. Un peu plus d'un quart (26%) se connecte à plus de cinq systèmes.
Ces résultats mettent en évidence le fait que la majorité des employés doit jongler avec de multiples connexions et informations d'identification, alors que la technologie de Single Sign-On, qui permet de remplir automatiquement les mots de passe des utilisateurs et de les enregistrer dans leurs applications Web en un seul clic, est aujourd’hui largement utilisée. En fait, seulement 9% des personnes interrogées utilisent un seul login/mot de passe pour se connecter à tous les systèmes.

Risques de sécurité liés aux mots de passe

Utiliser plusieurs mots de passe ouvre non seulement des portes aux hackers pour entrer dans les systèmes, mais c’est également la cause de l’utilisation de mots de passe moins sécurisés. Avec autant de systèmes différents, près de 40% des employés ont admis utiliser des techniques pour retenir leurs mots de passe, ce qui engendre un risque potentiel de sécurité pour leur entreprise.

Presque une personne sur cinq (19%) a admis être obligée d’écrire ses mots de passe pour les mémoriser. 21% utilisent régulièrement des mots de passe évidents, faciles à deviner comme le nom de leurs enfants ou de leur époux. Seulement 6% des répondants utilisent un gestionnaire de mot de passe pour stocker et organiser leurs mots de passe et y accéder en utilisant un mot de passe maître.
Lee Painter, CEO de Hypersocket Software a commenté : « Les fortes exigences en matière de contrôle des accès signifient que, naturellement, la plupart des systèmes d'entreprise nécessitent un mot de passe pour autoriser l'accès des utilisateurs. Nos résultats mettent en évidence les problèmes de mot de passe rencontrés par les employés qui les obligent à jongler entre plusieurs identifiants et mots de passe et qui du coup met KO la sécurité et la productivité. »
Il ajoute: « Mais il s’agit ici d’un problème qui peut être solutionné simplement. Mettre en œuvre une technologie de Single Sign-On peut faire la différence entre vulnérabilité et sécurité, inefficacité et productivité. Cette technologie offre la possibilité aux employés de se connecter en un seul clic et leur permet ainsi d’améliorer leur productivité ou de travailler plus intelligemment. »

Les problèmes liés à la réinitialisation des mots de passe

Les recherches montrent également que la peine est encore plus grande pour ceux qui oublient leurs mots de passe. Plus d'un tiers (36%) des personnes n’utilisent plus une application car ils en ont oublié le mot de passe. Et tandis que 63% des répondants utilisent un système de self-service pour les réinitialisations de mot de passe, un quart (25%) doivent encore contacter un service d'assistance informatique pour réinitialiser leurs mots de passe.
Lee Painter conclut : « Quel que soit l'avenir en matière d’authentification, avec des tendances comme la biométrie, il est probable que le mot de passe traditionnel reste une couche de sécurité clé dans le futur. Des mauvaises pratiques et une mauvaise gestion des identités continueront à rendre les entreprises vulnérables aux attaques de hackers qui souhaitent violer leurs systèmes. »